Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par mwalimu Ladislas

Chers tous,

A l'approche de la grande fête de Noël
2010, voudrions-nous laisser nos coeurs ouverts pour que l'Emmanuel
vienne y prendre place.
 Au fait, il y a parfois des événements qui nous poussent à réfléchir en vue de comprendre notre vraie identité chrétienne. Alors que nous avons été tous  baptisés, les uns au nom du Christ et d'autres
au nom de..., la criminalité dans nos pays, l'oubli médité de
l'autre(dans nos familles, nos communautés)...montre combien nous
prions avec beaucoup d'hypocrisie.
2010 ans durant, nous célébrons d'année en année l'avènement du messie. Avec un regard
introspectif, cela a-t-il vraiment un impact positif sur notre vie
chrétienne? Les effets néfastes du nazisme, du génocide
rwandais...ainsi que tout ce qui se passe à Darfour, Palestine,
Somalie, RDCongo... ne nous trahissent-ils pas?
 La fête de Noël est restée une fête d'apparence(repas, habits...somptueux)
nous plongeant ainsi dans l'oubli de notre identité. Certaines gens ne
vont-ils pas à la messe car craignant le "Que dira-t-on", d'autres
encore car masquant une méchanceté inavouée! Les parrains des mariages
se limittent au seul partage du gateau de mariage oubliant leur tâche
permanente de conseillers du jeune couple, certaines communautés
religieuses fonctionnent comme des ONG (oubliant leur raison d'être)...
 
Autant que la date du 08 mars n'aura jamais de sens tant que l'on continuera à
la célébrer(c.à.d que la femme reste encore marginalisée), autant nous devrons
faire un tournant dans nos vies de façon à vivre noël chaque minute
de notre vie pour éviter qu'elle ne soit liée à la seule date du 25
décembre.
Que  notre libre arbitre nous serve de témoin
permanent dans nos actions pour que nous comprenions, jour pour jour,
que nous avons besoin d'un changement radical. Comprenons que ce sont
des Jean-Marie Vienney,des Isaac, des Joseph, des Pierre...(tous porteurs des noms chrétiens)
qui nous plongent(en nous volant,violant, pillant, tuant...) dans cette
situation sans espoir.
 L'Église, nous tous y compris, a du pain sur le planchette; mieux encore sur la main( car avec un moindre faux pas
on coupe la main).
 Au lieu de parler d'une bonne fête, je préfère plutôt parler d'une bonne méditation.

Commenter cet article